La santé/ Maladies du Ragdoll

"HCMc ou CardioMyopathie Hypertrophique du Ragdoll":

Le HCM est une maladie cardiaque héréditaire dûe à une malformation du coeur.

Le chat présentant alors une insuffisance cardiaque provoquant des difficultés respiratoires, souffle au coeur, syncopes,

pertes d'équilibre etc...

Ces signes apparaissent généralement à un certain stade de la maladie et malheureusement, le premier symptôme diagnostiqué est fatale.

  Des études démontrent qu'environ 20% des Ragdolls sont porteurs du HCM.

Un test par ADN( Laboratoire Antagène) spécifique au Ragdoll a été développé fin 2007.

 

 Seuls les reproducteurs dépistés négatifs (Homozygotes normales) par ADN pour le HCM
sont gardés dans notre programme d'élevage afin de réduire la propagation de la maladie chez le Ragdoll
et dans notre élevage. 
Il est important pour nous de tester nos reproducteurs .
Et biensûr normal de "garantir" nos chatons pendant la première année en cas de décès par le HCM .
Nos reproducteurs sont suivis  par échographie quelques fois au cours de leur vie ,
bien que le LOOF ne préconise un suivi échographique que pour les races n'ayant pas
de test génétique propre à sa race  : Lire les recommandations du LOOF ICI
 
Il y a 2 moyens de dépister la maladie:
*L'ECHOCARDIOGRAPHIE: Cette technique détecte les signes de la maladie seulement si celle-ci est déja déclenchée.
Donc même un chat porteur du HCM ,pourra sembler sain avec cette méthode, tant qu'il n'aura pas montré de signes. 
 
*LE TEST PAR ADN: Arrivé en France en 2007, permet de tester très précocément le HCM pour les ragdolls (HCMc)
et de savoir s'ils sont dépistés négatifs, porteurs ou atteints pour la forme génétique. 
Cette technique permet aussi aux éleveurs de ne plus laisser reproduire les sujets porteurs du HCM entre eux,
et de produire des chatons sains génétiquement pour cette maladie.
Cependant , si le mode de vie n'est pas adapté ( nourriture trop grasse , environnement stressant ,...)
votre ragdoll peut être susceptible de développer une autre forme de HCM.
Dans ce cas , un suivi vétérinaire chez un spécialiste cardiaque pourra aider votre chat
à vivre plus sereinement , avec un traitement adapté et un mode de vie plus sain.
 
"PKD ou PolyKystose Rénale":
   La PKD est une maladie rénale héréditaire fréquente notamment chez le Persan
et les races apparentées (British, Exotic Shortair, Main coon...)
Cette affection se traduit par le développement progressif de kystes dans les reins, par la destruction du tissu rénal,
par une insuffisance rénale chronique pouvant conduire à la mort prématurée de l'animal.
Le chat atteint va développer la maladie entre 2 et 10 ans en fonction du rythme de croissance des kystes rénaux.
Le chat atteint peut ne manifester aucune insuffisance rénale avant l'âge de 10 ans.
Tout comme le HCM, on peut diagnostiquer la PKD par échographie
et dépister son chat par test ADN .
 Cependant, il n'existe aucun test de dépistage spécifique au Ragdoll car les chercheurs estiment que moins de 1%
des Ragdolls sont porteurs de la PKD, cela étant dû à des croisements dans les premières générations.
De nos jours la PKD a été éradiquée chez le ragdoll. 

Cependant, le test PKD toute race est malgré tout pratiqué en France alors qu'il l'est peu à l'étranger.
Nos reproducteurs sont tous sains pour la PKD ( homozygote normal )
 
 "FIV ou Virus de l'immunodéficience féline":  
La FIV est un virus qui cause le syndrome d'immunodéficience acquise du chat, une maladie virale grave du chat.
Il est équivalent au SIDA de l'Homme, mais il n'y a aucun risque de transmission du chat à l'homme ,
pas plus qu'aux autres espèces animales.
L'infection est rare chez les chats vivant en appartement et n'étant pas en contact avec d'autres chats,
alors qu'elle est fréquente chez les chats errants.
Le principal moyen de transmission est la morsure lors de bagarres entre chats (car le virus est présent dans la salive)
et peut parfois se transmettre entre chats lors de léchage mutuel ou par voie sanguine.
La prévention passe par l'évitement de tout contact entre chats sains et malades.
Il est important de dépister cette maladie surtout chez les animaux à risque (chats mâles, chats errants)
et les nouveaux arrivants.
Cela est notamment indispensable dans les élevages ou les chatteries lorsque les animaux vivent en communauté.
Le dépistage se fait par voie sanguine.
 
"FelV (Virus Leucémogène Félin) ou Leucose Féline":  
Le FelV est la cause d'un affaiblissement des défenses de l'organisme, entraînant des symptomes divers:
anémie, maladies hépatiques ou intestinales, cancers,etc...
Les chats dont le système immunitaire est diminué par le FelV sont vulnérables à de très nombreuses infections secondaires.
L'incidence du FelV dans les foyers abritant un seul chat est d'environ 3%,
jusqu'à 70 % dans les foyers comptant de nombreux chats.
La voie d'infection la plus courante est un contact par salive (léchage, morsures, écuelles communes,...)
Les tests de dépistage sanguin permettent de diagnostiquer le FelV.
Une vaccination précoce est conseillée.
Dans les chatteries, ce dépistage est d'autant plus important puisque tout chat touché par le FelV 
consitue un grave risque sanitaire pour ses congénères. 
 Tous nos reproducteurs sont testés négatifs pour le FIV et le FelV et testés régulièrement .
De plus, les nouveaux arrivant sont mis en quarantaine afin d'éviter tout risque de contamination
dans l'élevage, et proviennent de chatteries testées négatives.